Histoire

Bref extrait de l'histoire du TÉLÉPHÉRIQUE de MONTSERRAT, l'Aeri.

Antécédents

Un des plans initiaux de
la cabine de l’Aeri
Un des plans initiaux de
la cabine de l’Aeri
Montserrat a été et est un lieu de pèlerinage et de visite pour de nombreuses personnes de toutes les régions. Pour arriver à l’Abbaye de Montserrat, avant l’entrée en fonction de l’Aeri, les moyens habituels étaient les charrettes tractées par des animaux, à pied, en train ou dans d’autres véhicules de l’époque.
Suite à l’arrivée à Monistrol de Montserrat de la ligne que les Chemins de fer catalans (Ferrocarriles Catalanes – FFCC) construisaient jusqu’à Manresa, des tronçons ont été ouverts jusqu’à cette gare en octobre 1922. C’est là qu’un groupe d’entrepreneurs catalans, dirigés par M. José Marsans Claramunt, a proposé la construction d’un système plus rapide et sûr pour l’accès au Monastère de Montserrat, parallèlement au train à crémaillère qui fournissait ce service depuis des années.

Le projet et la constitution de la Société

L’idée s’est transformée en projet. La réalisation du moyen de transport par le téléphérique ne fut pas uniquement pour des questions d’argent, mais également pour des raisons de nouveauté que représentait alors pour le pays le transport de passagers par câble.
En 1926 le projet initial du téléphérique a été exécuté, confié à l’ingénieur M. Ricardo Lopez en collaboration avec l’entreprise allemande « Adolf Bleichert & Co » et l’ingénieur M. Hans Grundel. Cette entreprise était spécialisée, à l’époque, dans la construction de téléphériques aller-retour, avec une technologie très avant-gardiste et sûre. Le projet initial comprenait deux arrêts de plus : un dans la tour qui est située juste à côté du chemin de la Santa Cueva et l’autre dans une gare qui se trouve sur la même route qui relie actuellement Olesa de Montserrat et Monistrol. Finalement, aucun des deux arrêts n’a été construit.
En juin 1928, M. Josep Marsans Claramunt s’est vu octroyer la concession du téléphérique comme chemin de fer secondaire par Ordonnance souveraine. Et c’est quelques mois plus tard, le 29 décembre 1928, que la Société qui gère encore aujourd’hui le téléphérique a été constituée : Funicular Aeri de Montserrat, S.A.
Une des pages de la
concession de l’Aeri
Une des pages de la
concession de l’Aeri
Le procès-verbal numéro 1 du
conseil d’administration
Le procès-verbal numéro 1 du
conseil d’administration
La plaque d’identification que
les travailleurs de l’Aeri
portaient sur leur uniforme.
La plaque d’identification que
les travailleurs de l’Aeri
portaient sur leur uniforme.

La construction

Le pont initial sur la rivière,
la station inférieure et la tour 2
Le pont initial sur la rivière,
la station inférieure et la tour 2
En octobre 1928, juste après avoir obtenu la concession, les travaux de construction ont commencé. L’entrepreneur principal était l’entreprise de M. Estanislao Llobet.
Au cours de l’année 1929, différentes gestions ont été réalisées avec l’entreprise de Ferrocarriles Catalanes pour la construction d’un arrêt de la récente ligne Barcelone-Manresa à côté de la station inférieure du téléphérique de Montserrat.
Malgré les difficultés inhérentes à la construction d’une installation comme celle du téléphérique, le 23 décembre 1929 l’infrastructure a été mise en marche, à l’essai.

L'ouverture du service au public
et la construction du pont sur la rivière Llobregat

Le service du téléphérique de Montserrat a été ouvert au public le 17 mai 1930, après obtention des permis, autorisations, révisions et vérifications correspondantes. Tout au long de l’année le service fonctionnait pleinement et a reçu un très bon accueil parmi les différentes personnes qui ont utilisé l’Aeri pour vivre l’expérience.
Ce ne fut qu’en août 1931 qu’a été ouvert au public le pont sur la rivière Llobregat. Par conséquent, l’Aeri a fonctionné pendant plus d’un an avec l’accès limité aux chemins près de la rivière et l’arrêt de la voie ferrée.
Un travailleur de l’Aeri de
cette époque
Un travailleur de l’Aeri de
cette époque

La Guerre Civile

L’état dans lequel se trouvait
l’Aeri après la Guerre Civile.
L’état dans lequel se trouvait
l’Aeri après la Guerre Civile.
Au début de la Guerre Civile, les installations ont été confisquées par les Syndicats. Tout au long de cette période, le service de l’Aeri est resté limité au transport des personnes qui se rendaient à l’hôpital installé dans le Monastère de Montserrat.
Une fois la Guerre Civile terminée en 1939, d’énormes charges de trinitrotoluène ont détruit aussi bien la station inférieure que les machines et les installations (en cassant particulièrement un des câbles rails et la cabine qu’il soutenait), ainsi que le pont sur la rivière Llobregat, qui s’est presque totalement effondré.

La reconstruction

Ce ne fut pas une étape facile, mais l’entreprise Funicular Aeri de Montserrat, S.A., se distinguait par sa capacité à surmonter constamment les difficultés qui se présentaient en générant une grande résilience. La tâche a été complexe, surtout par le manque de matériaux spéciaux comme par exemple pour soulever et tendre les câbles de l’infrastructure et qui ne pouvaient pas non plus être obtenus en Allemagne, d’où était originaire l’entreprise de construction, en raison de la guerre.
Certains appareils ont été construits spécifiquement avec l’aide de la « Commission des Armées pour le sauvetage des navires » et l’entreprise « Funicular San Sebastián-Miramar”, qui a cédé une des cabines du téléphérique de Barcelone (du même constructeur et aux caractéristiques identiques) jusqu’en 1962 environ, date de sa réouverture.
Après plusieurs complications, les tâches de reconstruction de l’Aeri se sont terminées et le service au public a pu reprendre le 1er juillet 1940.
Mais la reconstruction du pont était toujours en cours, évaluée à près d’un million de pesetas selon le projet que reprend l’ingénieur responsable M. Juan Aracil, qui a commandé les travaux à l’entreprise Torras Herreria y Construcciones. En 1946 les travaux de reconstruction du pont ont commencé et l’accès au public n’a pas réouvert avant avril 1949. Le P. Abad Aureli Escarré l’a béni.

L'amélioration continue

En 1950 un important investissement a été réalisé en matière de technologie et de machines pour augmenter la vitesse du téléphérique. Celui-ci, après avoir obtenu l’autorisation correspondante, est passé de 2,5 m/s à 5 m/s, dans le but d’augmenter la capacité de transport du téléphérique, car il y avait de longues files d’attente les jours fériés.
À partir des années soixante, années après années les bâtiments des gares et les accès ont été améliorés, et l’action commerciale a été augmentée aussi bien pour le public local qu’étranger.
Quelques affiches des années 50 et 60 pour la promotion de l’Aeri
Quelques affiches des années 50 et 60
pour la promotion de l’Aeri

Aujourd'hui

L’Aeri de Montserrat est aujourd’hui beaucoup plus qu’un transport, c’est toute une expérience. Il s’agit en outre d’un patrimoine vivant du territoire, car les machines sont en grande partie celles d’origine, à plein rendement grâce aux améliorations techniques introduites dans les dernières étapes, qui en font une installation respectueuse de l’environnement et sûre.
Actuellement une quinzaine de personnes travaillent sur l’Aeri, qui forment une grande équipe qui a comme principal objectif l’accueil des personnes, le bon service et l’amélioration constante.
Innovation, sécurité et attention accordée au visiteur et à l’expérience sont certains des principaux axes de notre raison d’être.
Époque actuelle tâches de maintenance
Époque actuelle tâches de maintenance
Personnel de l’Aeri de Montserat, époque actuelle
Personnel de l’Aeri de Montserat, époque actuelle

Achetez facilement votre billet en ligne